Handicap

Handicap et emploi

L’insertion des personnes handicapées dans le monde du travail n’est pas une idée neuve en France. Dès les années 1920, deux lois imposent aux employeurs le recrutement des mutilés de guerre. Au sortir de la Seconde Guerre mondiale, une nouvelle loi organise pour la première fois le recrutement de quotas de travailleurs handicapés pour les entreprises de plus de 10 salariés. Mais sans obligation de résultats. En 1975, une nouvelle loi d’orientation instaure une garantie de ressources pour les personnes handicapées et réaffirme le principe d’obligation d’emploi.

La loi handicap de 2005

La loi du 10 juillet 1987 est complétée par celle du 11 février 2005, portant sur « l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées ». Cette « loi handicap » instaure notamment un principe de « compensation » qui permet aux travailleurs handicapés d’être sur un pied d’égalité sur le marché du travail, de même qu’une fois en poste. La compensation passe aussi bien par des adaptations techniques du poste (amélioration des accès, changements de machine ou d’outillage…), que par la formation, l’accompagnement ou encore l’aménagement des horaires. La loi renforce également l’obligation d’emploi pour les entreprises de plus de 20 salariés et augmente le montant de la contribution annuelle à l’Agefiph en cas de non-respect du quota de 6% de travailleurs handicapés. Elle étend au secteur public le principe de contribution et créé le Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique (FIPHFP).

La « révolution » de 1987

Tout change avec la loi du 10 juillet 1987, qui oblige toutes les entreprises privées et publiques de 20 salariés et plus à employer 6% au moins de personnes handicapées. Surtout, cette loi prévoit le versement d’une contribution pour les entreprises privées qui ne respectent pas ce quota. C’est de cette loi que naît l’Agefiph, l’association chargée de gérer ce fonds de développement pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées.

Comment s’acquitter de son obligation ?

Embauche directe
Accueil en stage de personnes handicapées
Accueil de personnes handicapées dans le cadre de périodes de mise
en situation en milieu professionnel (PMSMP)
Contrat de sous traitance par l’intermédiaire du secteur protégé.
Conclure un accord en faveur des TH
Versement d’une contribution financière à l’Agefiph

Quelques chiffres

5 486 400 personnes inscrites au Pôle Emploi dont 486 546 TH
Les personnes ayant une reconnaissance de travailleur handicapé représentent 9 % de la population de chômeurs en France.

Les acteurs en terme d’emploi Handi

Pôle Emploi : des conseillers sont dédiés au public TH
CAP Emploi : Rattaché au Pôle Emploi et à L’Agéphip (organisme public)
Ces 2 structures sont spécialisées dans l’accompagnement de personnes ayant une RQTH
Certains cabinets de recrutement CDD-CDI dont Source avec son organisation dédiée.

Source accompagne les entreprises dans leurs besoins en recrutement
dans les domaines de la Vente, la Finance, Technique.

Source s’est doté d’une consultante spécialisée auprès de personnes
en situation de handicap quel que soit le domaine d’activité.

Pour plus de renseignements n'hésitez pas à nous contacter